Climat Local obtient le label Bas Carbone pour les Tiers-Lieux en France

label-bas-carbone-tiers-lieux

Le label Bas-Carbone s’enrichit d’une nouvelle méthode sur les tiers-lieux, pour accompagner la baisse de la demande de transport en encourageant les nouveaux modes de travail

Consulter le bulletin officiel du développement durable

Une nouvelle méthode a été approuvée par le Ministère de la Transition Écologique, afin d’élargir les secteurs couverts par le label Bas-Carbone. Les tiers-lieux disposent ainsi d’un nouvel outil pour participer à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre (GES), en diminuant la demande de transport.

La méthode dite « Tiers-Lieux », portée par Relais d’Entreprises et Climat Local, vise à labelliser « Bas-Carbone » des projets de réduction des émissions de GES de salariés travailleurs utilisant des tiers-lieux en zone de densité intermédiaire ou faible. Ainsi, les salariés télétravaillant dans ces tiers-lieux réduisent leurs déplacements domicile-travail et donc leurs émissions de GES. Les tiers-lieux pourront valoriser leur existence dans le cadre de projets labellisés « Bas-Carbone ».

La méthode « Tiers-Lieux » participe aux objectifs de réduction des émissions de GES dues au secteur des transports. En effet, cette méthode est une application directe de l’orientation T6 de la Stratégie Nationale Bas Carbone française, sur la maîtrise de la hausse de la demande de transport. Cette orientation prévoit d’encourager les nouvelles formes de travail en augmentant le recours au télétravail et en soutenant le développement de tiers-lieux intégrant à la fois des espaces de travail partagé et des services sur place pour les travailleurs.

Les projets réalisés pourront générer des réductions d’émissions qui peuvent être financées par n’importe quel acteur ou structure souhaitant participer aux objectifs de neutralité carbone française ou pour compenser volontairement leurs émissions.

Le label Bas-Carbone, créé il y a deux ans et demi par le Ministère de la transition écologique, a pour objectif de faire émerger des projets de réduction des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire et de flécher des financements vers ces projets vertueux. Il permet à des porteurs de projets de certifier leurs réductions d’émissions de gaz à effet de serre pour qu’ils puissent les faire financer et les attribuer à des entreprises, des collectivités, des particuliers, etc.

Pour labelliser un projet, celui-ci doit faire référence à une méthode approuvée préalablement par le Ministère de la Transition Ecologique. A ce jour, sept/huit méthodes ont été approuvées dans les secteurs agricole, forestier, des transports et du bâtiment. Elles ont permis la mise en œuvre de 100 projets forestiers (de boisement, de reconstitution des forêts dégradées et de conversion de taillis en futaie) qui ont été labellisés par le ministère, et d’un projet collectif agricole rassemblant 300 agriculteurs. Ce sont ainsi environ 300 000 tC02 qui pourront être évitées durant les 30 prochaines années. Au-delà de ces projets labellisés, plus de 90 projets ont été notifiés au Ministère de la Transition Écologique, et devraient conduire à de nouvelles labellisations dans les semaines à venir.

Pour plus d’information sur cette méthodologie, contactez-nous